La construction du moulin actuel remonte au XVIIe siècle. La légende raconte qu'une nuit, alors qu'il fuyait les révolutionnaires, le chef chouan Cadoudal s'y réfugia. Au début du XXe siècle, il est rehaussé afin d'être modernisé, et c'est dans les années 1960 qu'il cesse de fonctionner. Outre sa fonction de moulin à vent, l'édifice nouvellement restauré servait d'amer avec un grand carré blanc, dessiné sur sa tour.